contact@belfiusestanous.be   •   NL : www.belfiusisvanons.be

Alors que l’Assemblée Générale de Belfius, banque à 100% publique, se tenait à portes closes au siège de Belfius, place Rogier à Bruxelles, des membres de la plateforme Belfius est à nous s’étaient donné RDV pour faire part de leur satisfaction suite au report du projet de privatisation et parler de l’opportunité que ce report représente. Les Ministres Charles Michel et Johan Vanovertveldt ainsi que le CEO de Belfius Marc Raisière, fervents promoteurs de la privatisation de la banque, ne voient pas les choses de cet oeil. A travers une courte scène de théâtre de rue, des membres de la plateforme ont mimé les trois principaux protagonistes de l’affaire pleurant sur leur déconvenue suite à l’arrêt du projet de privatisation, sous les huées du public.

A travers cette scène, les membres de la plateforme Belfius est à nous entendaient montrer que le projet de privatisation n’est pas dans l’intérêt de la population belge mais bien un projet discuté à guichets fermés par une poignée de dirigeants peu soucieux de l’avis de leurs concitoyen.ne.s. Elle entendait également montrer que le retard pris par le projet de privatisation est une opportunité pour faire connaître les enjeux liés au maintien de Belfius dans le giron public et pour favoriser une prise de parole populaire quant à son avenir. 

Des interventions de membres de la plateforme ont été suivies par celles d’élus communaux de Forest et de Molenbeek – deux communes parmi la petite trentaine de communes belges qui se sont déjà engagées, à travers une motion communale, contre la privatisation de la banque. 

Dirk De Block, conseiller communal PTB-PVDA+ à Molenbeek: “La fermeture d’un nombre croissant d’ agences bancaires et de distributeurs de billets dans nos quartiers a des conséquences négatives sur la population et le dynamisme économique. Il est important que Belfius reste publique et qu’elle garantisse un accès aus services financiers de bases à toutes et tous.”

Jean-Claude Englebert, 1er échevin Ecolo à Forest: “Au moment de la crise financière il n’y avait pas de banque publique qui aurait pu compenser les conséquences négatives des risques de faillites bancaires sur la population, l’économie et les collectivités locales. Nous avons besoin d’un outil public pour financer des politiques sociales et durables.”

La plateforme Belfius est à nous entend poursuivre son action dans les mois qui viennent, notamment en encourageant citoyen.ne.s et élu.e.s communaux à s’exprimer contre la privatisation de la banque et à s’engager pour qu’elle soit résolument mise au service de la population.

Pour proposer une motion à votre commune contre la privatisation de la banque, vous pouvez transmettre la proposition de motion élaborée par la plateforme Belfius est à nous à vos éluEs.

Pour rejoindre la campagne et nous soutenir, vous pouvez nous contacter en remplissant le formulaire en ligne ici (court et facile!)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *